Ruissellement et érosion

Accompagner l'action de lutte contre l'érosion des sols et les coulées d'eaux boueuses en Alsace

L'érosion des sols et le risque de coulées d'eau boueuses associées sont avérés sur le territoire alsacien. L'ARAA développe et met en œuvre des outils de diagnostic et d'évaluation dans le but d'optimiser la lutte contre l'érosion et les coulées d'eaux boueuses et de donner des pistes d'action aux acteurs concernés.

Un problème d'ampleur et une action de lutte collective

A l'échelle de la région Alsace, une évaluation de la sensibilité des terres à l'érosion conduite par l'ARAA en 2007 a montré que 30% de la SAU présente une sensibilité à l'érosion significative, et qu'environ 17 % des communes est concerné par un risque potentiel élevé de coulées d'eaux boueuses. Les secteurs concernés sont les collines limoneuses de grande culture du Sundgau, du Kochersberg et de l'Outre Foret, ainsi que les vignobles du piémont vosgien.

Les risques liés à l'érosion des sols ne peuvent être réduits efficacement que par une gestion collective des bassins versants érosifs, impliquant à la fois les agriculteurs et les collectivités locales. La Chambre d'agriculture de région Alsace (CARA) élabore des programmes d'actions en proposant aux agriculteurs des bassins versants concernés des mesures diverses et complémentaires : des assolements concertés, des conseils en matière de travail du sol, un accompagnement vers les techniques culturales sans labour, etc.

Ces mesures sur les parcelles sont complétées par des aménagements hydrauliques légers, fascines et bandes enherbées, ou plus conséquents, avec des digues et des bassins de rétention, coordonnés par les Conseils Départementaux.


Soutenir le conseil agricole avec des outils opérationnels

L'ARAA soutient le conseil agricole dans la lutte contre l'érosion des sols par la conception et mise en œuvre des outils de diagnostic et d'évaluation :

  • Des outils de modélisation et des indicateurs permettent d'identifier les zones à risque (modèle MESALES) et d'estimer l'efficacité des mesures de lutte contre l'érosion prises par les agriculteurs (modèle LISEM).
  • Des indicateurs à destination du conseil agricole sont en développement pour aborder l'optimisation des systèmes de culture des agriculteurs dans le but de garantir une couverture suffisante de la surface du sol dans les périodes à risque et d'augmenter la résistance des sols aux forces érosives (Télécharger le rapport de stage 2014).

Le rôle de transfert entre la recherche et le conseil agricole que joue l'ARAA dans ce domaine est possible grâce à un partenariat durable entre l'ARAA et l'INRA de Colmar (l'équipe Agriculture Durable), à travers des collaborations avec l'Université de Strasbourg et notamment avec le Laboratoire d'HYdrologie et de GEochimie de Strasbourg (LHyGES, ULR 7517) ainsi que l'Association Régionale pour l'Etude et l'Amélioration des Sols (AREAS) en Haute-Normandie. Du côté du conseil agricole, l'ARAA travaille à côté des conseillers CARA qui expriment leur besoins en matière d'outils et qui utilisent les résultats des travaux de l'ARAA dans le conseil et dans l'animation.